Social Media Icons

LA VEILLEUSE D'ÂMES - LA VOIE DES MORTS D'ALEXIS DEMEY

Je vous retrouve pour la chronique de La voie des morts d'Alexis Demey chez Lucca Éditions. Un roman passionnant Young Adult entre la science-fiction, le fantastique et la fantasy.

Je remercie l'autrice ainsi que la maison d'édition pour leur confiance. Merci également au site Simplement.




VOICI LE RESUMÉ :

Maya, jeune anthropologue en herbe, a le don de communiquer avec les âmes des morts et les aide à passer dans l'au-delà. En volant au secours d'une âme perdue, elle traverse un mystérieux tableau et se retrouve transportée à des années lumières de la Terre. Presque aussitôt, elle se retrouve au coeur de conflits interplanétaires et accepte de servir de marionnette afin d'éviter l'exploitation des âmes égarées. 
Mais ne risque-t-elle pas de s'égarer elle-même dans ces conflits ? Ne risque-t-elle pas de faire le jeu de despotes en quête de pouvoir ?



J'ai passé un très bon moment à lire ce livre.
J'aime beaucoup la science-fiction quand celle-ci est mêlée au fantastique. La porte de l'imaginaire s'ouvre encore plus, et plus je m'évade plus ma lecture marque des points.

Étant une grande adepte de tout ce qui est paranormal, suivre Maya communiquer avec les morts m'a beaucoup plu. Particulièrement les passages où notre protagoniste est hantée par une petite fille avec qui la communication est très difficile... Cette petite fille mènera Maya vers un mystérieux tableau, qui représente une porte vers un autre monde, complètement différent.
Elle se retrouvera piégée et entourée de soldats très étranges...
Un moment très bien traité je trouve, les émotions de Maya, sa peur mais surtout sa rationnalité m'ont aidé à me rapprocher du personnage.

Au fur et à mesure du roman, on apprend que l'héroine est une sorte d'élue, elle a une mission.
Découvrir ce monde en même temps qu'elle apporte un petit plus, j'ai trouvé que la relation lecteur/lectrice avec le personnage principal s'accentuait grâce à cela.

L'autrice a su peindre un monde tout à fait original, avec des créatures qui sortent de l'ordinaire, notamment dû au fait que Maya est une anthropologue et son savoir vient directement d'Alexis Demey! Les termes sont parfois assez complexes, bien que toujours expliqués. On peut voir que l'autrice sait de quoi elle parle, et que c'est son métier. Le rapprochement est clair, l'inspiration aussi.
La plume d'Alexis Demey est particulière, très riche et colle parfaitement au genre.

La fin est surprenante, je n'avais pas vu venir le twist. C'était très intéressant et j'espère qu'un deuxième tome est en vue. Les passionné.e.s de science fiction seront comblé.e.s..

Vous pouvez trouver le livre ici : La Veilleuse d'âmes - La voie des morts d'Alexis Demey sur son site Lucca Éditions mais aussi sur Amazon ici.

La Veilleuse d'âmes - La voie des morts d'Alexis Demey
15 x 23 cm - 576 pages
ISBN : 978-2-36774-135-2
Date de parution : 5 octobre 2018


LE ROSIER DE JULIA DE FREDERIC DOILLON

En ce samedi, je viens vous parler d'une petite perle.
Il s'agit du rosier de Julia de Frédéric Doillon.
Je remercie l'auteur pour sa confiance ainsi que le site Simplement.

Je suis très contente de l'avoir demandé car c'est un véritable coup de coeur.




VOICI LE RESUMÉ :

"Soudain, elle se ravisa. A toute allure, elle revint vers son rosier, et d'un coup sec, l'arracha de terre. Elle l'enfouit sous son pull et courut vers la voiture." Julia vit à la campagne, dans la maison du Bonheur. Elle ne va pas à l'école et apprend à lire grâce aux plantes du jardin. Un jour, elle trouve une petite branche de rosier, toute rabougrie. Elle le sauve et le rosier grandit! Mais il faut partir à Paris. Cet arrachement à la terre est si difficile et nécessite une adaptation hors du commun. Avec beaucoup de poésie, une touche de féerie et une pincée de fantastique, Julia vous emmènera dans un voyage que vous n'oublierez pas. Une histoire entre Le Petit Prince et Femmes qui courent avec les loups.



Je vois vraiment ce livre adapté au cinéma.
J'ai beaucoup pensé à Amélie Poulain en le lisant.
Cette ambiance très légère, très enfantine mais remplie de sens. 
Cette petite fille, Julia, si intelligente pour son âge, et si sensible à la nature et à son entourage en général, m'a beaucoup marqué.
C'est typiquement le genre d'héroine que j'admire, qui me fascine.
Elle est douce mais possède un fort caractère, c'est une battante. 

La manière dont sa mère l'éduque m'a beaucoup fait sourire, car c'est exactement le type d'éducation que je souhaite pour ma fille.
Ce livre est d'une grande richesse. 
Les mots, les tournures de Frédéric Doillon sont tellement poétiques, chaque mot est à sa place, chaque phrase apporte son sens. Je vois tout à fait la similarité avec Le Petit Prince.
Une intrigue mystérieuse mais ayant beaucoup de précieux en elle.
Les descriptions sont à tomber, les fleurs, les paysages... On respire ce que Julia sent, voit.
Les couleurs, les senteurs, tout est poétique.
Cette lecture fut une bouffée d'air frais.
Cet R que l'on retrouve souvent dans le livre...

La relation entre Julia et le fameux rosier est juste sublime.
Julia aide son rosier et le rosier aide Julia.
C'est ainsi que je vois ce lien étrange et puissant qui les lie. 
Fascinant et touchant sont les mots parfaits pour décrire cette oeuvre.

C'est un coup de coeur et je veux absolument garder ce livre pour ma fille plus tard.
Je pense que ça lui apportera beaucoup et qu'avec ses yeux d'enfant, elle en saisira peut être encore plus le sens.

C'est une nouvelle belle et simple, mais aussi très philosophique. 
Je vous conseille de vous y plonger afin d'en découvrir tout son sens.
Je pense que c'est un cadeau idéal pour la fête des mères.

Encore merci à l'auteur pour ce petit trésor.

Vous pouvez vous le procurer ici : Le rosier de Julia de Frédéric Doillon.


LE DOUX PARFUM DES MARGUERITES D'AMÉLIE B.

Je vous retrouve aujourd'hui pour un roman feel good, une petite fraicheur qui vous fera passer un bon moment de lecture.
Le doux parfum des marguerites d'Amélie B. est un livre parfait pour l'été.

Je remercie l'autrice pour cette lecture. Ayant déjà lu quelques unes de ses oeuvres, j'ai foncé sans aucun doute.




VOICI LE RESUMÉ :

Hannah a tout pour être heureuse : un père bienveillant, une grand-mère aimante, une amie pétillante, un quotidien confortable à Saint-Tropez, et une passion dévorante : le surf.
Seul l'amour manque à ce tableau presque parfait... jusqu'à ce qu'elle rencontre Mathias, jeune trentenaire récemment installé en ville...
Sous des airs durs et une humeur changeante, il cache une gentillesse qui séduit immédiatement la jeune fille.
Mais...
Mathias est-il aussi sincère qu'il le prétend ?
Lors d'un voyage en amoureux, Hannah va découvrir avec horreur ses véritables intentions...



C'est assez rare que je lise des romans feel good comme celui ci, encore moins des romans d'été.
Mais parfois, quand je commence à saturer des livres gothiques, thrillers et autres merveilles que j'adore dévorer, j'aime me plonger dans un univers totalement différent.
Une sorte de petite transition "relaxation".

Et Le doux parfum des marguerites était exactement ce qu'il me fallait.
Les personnages sont tous très différents, j'ai beaucoup aimé Jessica la meilleure amie d'Hannah. 
J'ai aimé son fort caractère qui parfois aide à recadrer la vie agitée de notre protagoniste.

Au début Hannah n'a vraiment pas de chance, j'avais vraiment mal au coeur pour elle. 
Mais l'atmosphère garde toujours une touche d'humour avec des rebondissements assez cocasses.

Ce que j'ai préféré, ce sont les décors. Le sud de la France, New York...
Comme avec ses livres précédents, j'ai ressenti une certaine évasion, un dépaysement.
C'est très agréable et sa plume légère, douce convient parfaitement à ce type d'histoire.
Amélie B. sait comment décrire les lieux et nous donne véritablement l'impression d'être avec les personnages en tant que touriste. J'ai adoré voyager à leurs côtés.

La naïveté d'Hannah à l'égard de Mathias me rendait folle, mais les différentes étapes de leur relation étaient tellement bien menées que je ne peux que m'incliner tant je fus happée par l'intrigue.
Sans ce côté humoristique, le début me faisait vraiment penser à un thriller, très leger certes mais le suspense était à son comble.
J'ai pas mal accroché avec Manuel, qui je trouvais très terre à terre.
Bref, cette lecture m'a conquise. J'ai aussi apprécié les tout petits clin d'oeil que fait l'autrice à l'égard de certains personnages dans ses autres romans.

C'est evidemment la période idéale pour lire ce livre.
Je vous le recommande et vous assure un beau voyage.

*à lire sur une terrasse en plein soleil, accompagné d'une boisson fraîche, le son des oiseaux et du vent.*

Vous pouvez vous le procurer ici : Le doux parfum des marguerites d'Amélie B.


ANNA PLURIELLE DE VIRGINIE VANOS

En ce samedi, je vous retrouve pour la chronique d'un petit bonbon littéraire. 

Anna Plurielle de Virginie Vanos est un roman entre la romance et le fantastique avec une petite touche de philosophie. 

Je remercie l'autrice pour cette belle découverte ainsi que le site Simplement.




VOICI LE RESUMÉ :

Qui n'a pas rêvé d'avoir plusieurs vies pour vivre toutes ses envies ? Lorsque Elsie est victime d'un accident mortel, elle se retrouve devant son ange gardien, Ernie. Celui-ci lui annonce qu'elle doit accomplir trois objectifs pour réussir sa vie : voyager à travers le monde et le comprendre, vivre un véritable amour, avoir une pensée philosophique faisant avancer l'ensemble de la pensée humaine et la diffuser. Si elle a échoué en tant qu'Elsie, Ernie lui donne droit à six incarnations pour y arriver. Pas une de plus ! Elle bénéficie cependant de quelques privilèges : elle se souviendra de leur conversation et s'incarnera directement dans un corps de 21 ans, sans passer par l'enfance ; elle portera toujours le même prénom, Anna, et gardera ses yeux bleu marine. Aidée d'une équipe d'anges gardiens folkloriques, Elsie, devenue Anna, arrivera-t-elle à réussir "ses vies" ?



Après une lecture sombre et complexe, j'aime me diriger vers des romans plus légers, tout en restant dans les registres que j'affectionne : le surnaturel, la philosophie, le fantastique...
Et ce roman était parfait pour la situation.

Anna Plurielle est un livre à l'intrigue émouvante, qui fait sourire plus d'une fois, mais qui m'a aussi fait verser quelques larmes à plusieurs reprises. Des larmes de compréhension principalement,
car il évoque le sens de la vie, la légéreté des choses, l'importance de l'entourage et des proches, la signification que chaque acte apporte dans ce cycle qu'est la vie...
Il nous parle de la réincarnation, des "bénéfices" que ça peut apporter mais aussi des points négatifs que l'on ne voit pas aux premiers abords.

J'ai particulièrement aimé que chaque nouvelle vie ait son propre chapitre, chaque histoire, chaque vie d'Anna est différente et j'ai ainsi eu l'impression de lire un joli recueil de nouvelles. Nouvelles toutes rattachées ensemble par quelques souvenirs, indices. Et le tout forme un roman doux et profond.

Je me suis attachée à Anna, cette fille si sensible qui aime la vie et qui donne tout pour cette vie.
Un personnage qui fait réfléchir, qui enrichit...

Les anges gardiens sont très drôles. De par la forme qu'ils prennent, mais aussi par la manière dont ils s'expriment. Ils relativisent pas mal les choses et cette touche d'humour dans cet univers assez bouleversant fait toute la différence.
J'ai beaucoup aimé Ernie evidemment, mais aussi Nini. Ce sont des personnages très touchants.
Anna est une héroine forte et qui avance, elle prouve au lecteur/lectrice que le passé est d'une grande importance. Il ne faut pas y rester coincer, ni en être hanté, mais au contraire s'en servir comme une force pour évoluer dans notre chemin de vie. Ce passé nous aide à accomplir de nouvelles choses et à ouvrir les yeux sur notre avenir.

J'aurais aimé que certains chapitres soient plus longs, c'est le seul petit regret que j'ai tant cette lecture fut douce.

Je vous le recommande pour une belle réflexion.

Vous pouvez vous le procurer ici : Anna Plurielle de Virginie Vanos.


LES ROYAUMES DEMONIAQUES - TOME 1 : LA ROCHE DES ÂGES DE CHRISTOPHER EVRARD

Les Royaumes Démoniaques - Tome 1 : La Roche des Âges de Christopher Evrard est un roman fantastique que j'ai reçu en service presse après en avoir fait la demande sur le site Simplement

Je remercie l'auteur pour sa confiance.



VOICI LE RESUMÉ :

"Mes erreurs sont tout ce qu'il me reste." - Ciwen
L'horreur et la violence côtoient la féerie et la beauté. La magie et les combats forgent la réalité au jour le jour. Tandis que les légendes et mythes résonnent dans l'inconscient collectif comme des promesses d'un jour meilleur. Telle la mystique Roche Des Âges que Ciwen, un mage de foudres, recherche désespérément. Dans une existence où le macabre est un lot quotidien... Quel est le sens de la vie ? Quelle signification donner à des concepts comme l'amour et la haine, ou la guerre et la paix ?
Comment les définir, et les dépasser ? Tant d'éternelles énigmes qui se posent à chaque instant, depuis la nuit des temps. Les réponses apparaissent toujours dans le noir, telles des lucioles fuyantes... 

Ce premier tome est brillant. 
Je suis vraiment ravie d'en avoir fait la demande. Lorsque j'ai lu le résumé, j'ai directement pensé au Seigneur des Anneaux... à tous ces univers très riches et complexes que j'ai beaucoup aimé lire par le passé. J'en lis moins désormais car je trouve qu'ils demandent beaucoup d'implication : il faut être concentrée et le rester jusqu'au bout.

Christophe Evrard a une plume parfaite pour cet univers, tout en étant à la fois moderne. Il y a beaucoup de descriptions mais elles n'alourdissent pas la lecture. C'est fluide et mélodique. 
La beauté est très présente dans ce monde, elle se mêle très étrangement à toute la noirceur de certains personnages et de certains lieux.

L'atmosphère est vraiment très spéciale, une grande dualité opère entre beaucoup d'éléments et de caractères. J'ai tout simplement adoré ces fusions, ces différences, et je me suis aussi attachée à Ciwen. 

Ciwen est un personnage très sombre, très direct. Il fonce tête baissé dans sa quête de la Roche Des Âges sans aucune pitié. Il est déterminé. Son passé le hante et j'ai trouvé ce côté mystèrieux très intéressant.
Ciwen semble aussi être indestructible et le suivre avec tous ces rebondissements fut passionnant.

J'ai moins aimé le personnage d'Olivia, malgré son fort caractère et sa détermination à protéger les siens, j'ai juste moins accroché. 

J'ai vraiment hâte de découvrir ce qui attend ces deux protagonistes et j'espère qu'un Tome 2 est en vue.

Ce roman est vraiment riche et ce que j'ai particulièrement aimé par rapport à mes autres références dans le fantastisque, est que ce monde possède encore plus de détails, de créatures. Et pour couronner le tout, le plus attirant selon moi est cette ambiance macabre et sombre omniprésente dans l'intrigue.
La présence d'elfes, de fées mais aussi de démons, et de toutes ces créatures de l'ombre, aide le lecteur/lectrice à s'évader. 

C'est un univers fantastique assez unique et je vous le recommande les yeux fermés.



I#CONE# DE FRANÇOIS BERDEAUX

Bonjour à tous,

Je vous retrouve aujourd'hui pour la chronique de 1#cone# de François Berdeaux. Je remercie les éditions Publishroom de m'avoir envoyé ce livre, ainsi que l'auteur et le site Simplement pour cette fabuleuse aventure.


VOICI LE RESUMÉ :

Tout commence par un simple clic. Un malheureux clic pour Idris qui traverse une mauvaise passe. 
Et une autre vérité surgit derrière l'écran.
Qui croire ? Pourquoi croire ?
Bien malgré lui, Idris se retrouve propulsé, corps et âme, dans un jeu de pistes vieux de plusieurs milliers d'années.
Mais au pays de fake news, la vérité est-elle au bout du chemin ?

Nourri de mythes ancestraux et de nouvelles technologies, I#cone# se joue de notre époque et de ses codes, sème le doute et déboussole. Un page-turner au suspense saissisant !


C'est encore un livre à l'ambiance 'Da Vinci Code' dont je m'apprête à vous parler.
Ce qui m'a marqué le plus dans ce livre, c'est son personnage : Idris.
Idris est véritablement unique.
Il n'a rien en commun avec tous ces héros à la recherche du document secret pour sauver le monde. Non. Idris est différent. Il est là malgré lui et c'est ce qui rend l'intrigue encore plus intéressante selon moi. 
J'ai adoré suivre son évolution, sa métamorphose au fil de l'histoire, à cause des épreuves difficiles qu'il a du traverser. C'est vraiment ce que j'ai préféré dans cette histoire, ces changements dans et autour d'un seul et même personnage.

Fan d'Histoire et de légendes, j'ai adoré découvrir les villes françaises, les monuments, et autres lieux mythiques... Les Catacombes par exemple !

Le travail de recherche de l'auteur est impressionnant, il y a même des images, des sources explicatives au sein du livre et j'ai trouvé que cela apportait une dimension plus approfondie à l'intrigue. Pour les passionné(e)s comme moi, toutes ces informations en supplément sont indispensables, cependant pour quelqu'un qui aime les thrillers ésotériques sans trop réfléchir, je peux comprendre que ça peut faire beaucoup à digérer.

Si vous aimez être à bout de souffle, si les complots, les courses poursuites et les secrets les plus mystérieux vous attirent, ce livre vous régalera.
C'est le genre de roman que je verrais bien adapté en série, car il y a tellement d'informations qu'un film serait trop condensé pour ce type d'oeuvre.

La fin est brillante, saissisante et vous laissera de marbre. Ce livre est d'une grande qualité et je le recommande à celles et ceux dont le suspense lié à l'ésotérisme ne font pas peur...
Bonne lecture !

Vous pouvez vous le procurer ici : I#cone# de François Berdeaux.



LES MASQUES FEUILLUS D'ERIC FAGNY

En ce mercredi, je vous retrouve pour la chronique d'un thriller historique : Les Masques Feuillus d'Eric Fagny (Les enquêtes de Gerrie Landen), des éditions Le Scalde.

Eric Fagny est un auteur belge qui enseigne l'Histoire de la cuisine et le Français à de futurs restaurateurs. Les Masques Feuillus est un roman historique ayant trait à la religion, mais aussi aux mystères des légendes celtiques.

Je remercie l'auteur pour l'envoi de son livre ainsi que le site Simplement.



VOICI LE RÉSUMÉ :

Quand la commissaire Gerrie Landen débarque à Nivelles, elle ne se doute pas de ce qui l'attend. À peine entrée dans ses fonctions, des faits troublants se succèdent : un vol dans la Collégiale, une voiture incendiée, une chapelle vandalisée et la disparition de quatre prêtres.
Très vite, Gerrie se retrouve confrontée au silence complice d'une population attachée à ses traditions, sans compter le machisme d'un collègue et les faux-semblants d'un érudit local.
En pleine campagne éléctorale, les pistes se multiplient... Tout cela aurait-il un lien avec les préparatifs de la 750e procession de Sainte Gertrude. 

Tout d'abord j'ai adoré les va-et-vient à différentes époques, moments clés de l'histoire.
Gerrie est une femme forte, très courageuse et battante. Elle ne se laisse pas faire et est très attachante. C'est le personnage central de l'intrigue et sa grande intelligence apporte un plus au roman.

Toutes les traditions celtiques et l'Histoire qui se mêle au roman vous plonge dans cet univers mystérieux et énigmatique, ce livre est un 'Page Turner'.
Les connaissances d'Eric Fagny apportent également une grande richesse à l'intrigue.
Le vocabulaire y est particulier est j'ai appris beaucoup de nouveaux mots.
Son language très riche et dynamique fait vraiment vivre l'oeuvre.

J'ai beaucoup apprécié l'ambiance du début du livre, le passage en voiture avec les quatre prêtres, le fond musical très sombre et l'angoisse des personnages m'ont vraiment mis mal à l'aise, j'ai trouvé cette scène très réussie.
J'ai toujours beaucoup de mal à trouver des livres policiers qui dégagent ce genre d'atmosphère et qui procurent un sentiment étrange pendant la lecture. Ce sentiment de malaise lorsqu'on ne sait pas ce que l'intrigue nous réserve.
La première partie du roman fut vraiment un coup de coeur, et c'est avec du recul que je m'en suis rendue compte. 

Les descriptions de la ville de Nivelles m'ont également permis de découvrir une ville charmante et pleine d'Histoire.

Ce livre est un véritable roman policier, où le suspense envahit le lecteur, et où la culture générale régne. C'est toujours un plus pour le lecteur d'apprendre tout en étant bousculé par les péripéties d'une histoire. De plus la couverture est très belle et particulière, ce qui reflète bien le style d'écriture unique de l'auteur.

Je recommande cette lecture aux passionné(e)s du passé et de traditions ancestrales.
Voici le lien pour vous la procurer : Les Masques Feuillus d'Eric Fagny.


LA SOURCE S DE PHILIPPE RAXHON



Bonjour, je vous retrouve aujourd'hui après une longue absence pour la chronique d'un livre que j'ai beaucoup aimé : La Source S de Philippe Raxhon. Philippe Raxhon est professeur à l'Université de Liège et chercheur qualifié honoraire du Fonds National belge de la Recherche Scientifique (FNRS). Il enseigne aussi l'histoire contemporaine et la critique historique.

C'est ce qui m'a poussé à lire son livre, tout ce savoir, toutes ces connaissances doivent faire des merveilles dans un roman. Je remercie l'auteur pour l'envoi de son livre ainsi que le site Simplement.




VOICI LE RÉSUMÉ :

Quel est le point commun entre le philosophe romain Sénèque, l'écrivain Oscar Wilde et Napoléon Ier ?
La Source S.
Qu'est-ce qui relie Paris, Palerme, Dublin, Tel Aviv, Rome, Waterloo, Sainte-Hélène, et les chemins de la mémoire ?
La Source S.
Qu'est-ce qui pourrait bouleverser notre vision historique du monde ?
La Source S.
Qu'est-ce qui peut réunir un historien renommé, professeur à la Sorbonne, jouisseur, gourmand et amateur de grands vins sans modération et une jeune chercheuse sicilienne ambitieuse, instable et sensuelle à tomber par terre ?
La Source S.
Qu'est-ce qui peut tuer ou inviter à tuer dans un raffinement de cruauté ?
La Source S.
Qu'est-ce qui est authentique dans cette histoire ?
L'impact de la Source S.

"La Source S, un thriller à ne pas lire si vous êtes satisfait de vos certitudes."


Ce thriller est mené à la perfection. Je l'ai lu il y a un peu plus d'un mois maintenant, mais j'en garde un souvenir très marqué.
Comme je le disais plus haut, le savoir de Philippe Raxhon apporte une immense richesse à l'intrigue.
L'auteur sait de quoi il parle, il sait qu'il va vous mener par le bout du nez, et il le fait avec un très grand talent.

C'est typiquement le genre de thriller qui vous embrouille les pensées, qui vous fait tellement réflechir, que vous remettez tout et rien en question.
C'est l'impact de la Source S. L'Histoire est-elle vraie ? Vivons-nous dans un mensonge ? Une illusion  peut-être ?
Un document va bouleverser les certitudes des personnages mais aussi celles du lecteur.
Cette Source S effraye le monde, et son danger amène un suspens des plus pesants.
Pour ceux qui connaissent Da Vinci Code De Dan Brown, ce livre m'a beaucoup rappelé son ambiance si prenante. 

J'ai adoré voyager à travers les pages, découvrir des lieux que je ne connaissais pas, poursuivre cette chasse à la vérité et la plume de Philippe Raxhon est idéale pour ce type d'intrigue. C'était haletant.

J'ai bien accroché avec les personnages François et Laura, ils sont très bien construits et apportent une grande dynamique au roman.

Entre secrets et théories du complot, mon sang s'est glacé à plusieurs reprises, la peur était là et cette envie de tourner les pages me hantait. Ce livre est une réussite dans le genre, et je pense qu'il serait une merveille au grand écran !

Je vous recommande cette lecture sans hésiter !
Voici le lien pour vous la procurer : La Source S de Philippe Raxhon.