Social Media Icons

Silhouettes de Laurent Hunziker

Bonsoir à tous, aujourd'hui je reviens avec une chronique de Silhouettes de Laurent Hunziker, j'ai déjà lu une de ses oeuvres il y a quelques temps, et j'avais beaucoup aimé ma lecture ainsi que le style de l'auteur. Vous pouvez retrouver ma chronique ici.
C'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé sa plume, à travers des nouvelles mêlant le réel et l'irréel, thèmes que j'apprécie beaucoup. Je remercie l'auteur ainsi que la plateforme Simplement.

Voici le résumé :

Silhouette : "Dessin qui représente un profil tracé autour de l'ombre d'un visage, d'un corps."

Certaines des histoires racontées sur ces pages sont tirées de faits réels. D'autres sont purement imaginaires, dictées par quelques rêves ou pensées vagabondes. Parfois encore, souvent, c'est mélangé : la réalité s'invite dans le rêve et inversement, dessinant ainsi ces silhouettes indistinctes aux ombres infidèles.

Onze petits récits un peu étranges, en souvenir de quelques silhouettes croisées.



Ce fut une lecture très agréable et rapide, tant par la fluidité que par le contenu.
La plume de Laurent Hunziker est très poétique, ses descriptions nous portent à travers la vision du personnage avec une grande facilité. Je dirais même que l'on a parfois l'impression de regarder un artiste peindre sa toile avec douceur, reliant chaque élément de manière très simple.

La plupart des nouvelles présentes dans Silhouettes, sont très émouvantes. Comme lors de ma lecture avec son roman En un rien de tant, j'ai pu découvrir une plume d'une grande sensibilité, j'ai retrouvé la personnalité de l'auteur et on sent bien que ses textes sont imprégnés par son vécu, sa personne.

De nombreux thèmes de la vie, du quotidien sont évoqués dans ce recueil.
La mort, l'amour et bien d'autres encore.

Ce sont des nouvelles assez courtes qui vous portent d'un point à un autre avec une vision très calme et sereine.

La nouvelle qui m'a le plus touchée est "Fastnacht".
La ville de Bâle organise comme tous les ans son carnaval : Fastnacht. Plusieurs thèmes y sont présents, entre défilés de totems, bougies etc, tous les sujets qu'ils soient politiques ou philosophiques peuvent y faire leur apparition. Jean Pierre et France se promènent dans les rues de Bâle lorsqu'ils rencontrent des gens masqués portant un grand personnage qui sans aucun doute représente la mort. Jean Pierre voit cela avec humour, mais ce n'est pas au goût de France... Je vous laisse découvrir la suite, qui est des plus étranges et fatalistes, une fin pleine d'émotion.

Toutes les nouvelles ont un attrait au destin, toutes nous montrent à quel point la destinée fait les choses et décide par le biais d'un simple détail (comme dans la nouvelle "Les Escarpins" par exemple) de changer la vie du ou des personnages à tout jamais.

Je recommande grandement cette lecture qui aide à s'évader du présent tout en faisant réfléchir.
Vous trouverez ce recueil ici.