Ne t'approche pas de Luana Lewis


 Pour mon achat du mois de janvier chez France Loisirs, j'avais terriblement envie de lire ce livre, le suspens psychologique, la tension qui semblait émaner de ce livre m'a poussé à le commander au plus vite. Ne t'approche pas de Luana Lewis des éditions Denoël ne fut au final pas un coup de coeur.

Voici le résumé :

" Que feriez-vous si, en pleine nuit, une jeune inconnue au comportement étrange venait frapper à votre porte pour vous demander de l'aide ?

Depuis trois ans, Stella, psychologue, vit recluse chez elle. Souffrant d'une agoraphobie sévère  elle se sent à l'abri dans cette maison isolée qu'elle partage avec son mari, Max. Mais lorsque la jeune Blue frappe à sa porte, avec ses grands yeux effrayés et ses tristes histoires, le monde que Stella a mis tant de temps à construire commence à s'effondrer...
Derrière le masque de l'adolescente se cache une redoutable manipulatrice. Blue va porter un coup fatal à l'équilibre fragile qui régit la vie de Stella, l'obligeant à se confronter aux traumatismes de son passé et aux secrets qui pèsent sur son mariage. "




  À la vue de ce résumé, je m'attendais à une angoisse allant crescendo et à une fin qui coupe le souffle.
Ce n'est pas que je n'ai pas aimé ce livre, c'est simplement que je m'attendais à mieux.

  Chaque chapitre relate une différente période, allant des séances de Blue chez son psy ( Max, le mari de Stella ), au présent de Stella mais aussi de son passé.
Le livre est bien construit, on grimpe petit à petit dans l'univers perturbant et angoissant de Stella.
La plume de Luana Lewis est très fluide, ce n'est pas une lecture compliquée.
  Cependant, la fin de ce livre m'a parut tellement évidente vers la moitié du livre, que découvrir que c'est cette fin qui m'attendait a cassé le charme de ma lecture.
J'ai trouvé aussi qu'il y avait quelques répétitions. Mais ce qui m'a le plus dérangé, c'est la naïveté voir la bêtise peu compréhensible pour moi de l'héroïne, Stella. Je ne juge pas le passé traumatisant qu'elle a eu. Je comprend totalement les peurs liées à ses souvenirs, ce que je ne comprend pas, c'est son attachement progressif à Max, son mari, avec qui pour ainsi dire elle a une relation plate voire fantôme. Elle s'accroche pourtant aux "films" qu'elle se fait avec lui et à leur quotidien qu'elle surestime grandement.
  Evidemment, Stella prend énormément de médicaments pour s'en sortir, elle en est complètement dépendante, ce qui la rend bien sur plus faible face à ses ressentis, mais sa relation avec Max m'a un peu ennuyé.
  J'ai en revanche apprécié que l'auteur dénonce cette dépendance aux calmants, somnifères et j'en passe, que les médecins ont souvent tendance à administrer trop facilement sans vraiment approfondir les problèmes qu'éprouvent la personne.

 Ce livre n'est donc pas un coup de coeur, mais il n'empêche que j'ai passé un bon moment à le lire, je l'ai pour ainsi dire lu en deux jours.

Où acheter ce livre :
http://www.franceloisirs.com/auteur/luana-lewis

Commentaires

Articles les plus consultés