Social Media Icons

La foudre et l'éclair d'Hanaa El Yousfi

Bonjour à tous,

je vous retrouve aujourd'hui pour la chronique de La foudre et l'éclair d'Hanaa El Yousfi, une auteure indépendante marocaine. Une nouvelle qui peut faire penser à un conte, une légende avec une très belle morale.

Voici le résumé :

Sébastien, un jeune palefrenier connut une vie pénible auprès de son employeur, Cruaux. 
Cependant, son nouveau maître Fortuste lui promet un avenir engageant. Avec Excalibur, son cheval, Sébastien fut un prodigieux Jockey. Ils furent ainsi nommés la foudre et l'éclair. 
Malheureusement, Clément, le fils de maître Fortuste, envieux, complote d'assassiner Sébastien.


J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, elle se lit très rapidement, et c'est cette morale, particulière qui m'a le plus marqué.
On suit un homme, Sébastien qui vit des évènements très injustes.
Son maître, Cruaux, le traite de manière très cruelle.
Le personnage de Sébastien m'a beaucoup touché, c'est un garçon très sensible, extrêmement juste, qui accorde parfois trop sa confiance aux autres...
La relation entre le cheval Excalibur et le protagoniste est très profonde et émouvante.


J'ai trouvé la plume d'Hanaa El Yousfi très délicate, j'avais littéralement l'impression de lire un ancien conte, l'écriture est très travaillée, très sensible.

J'ai eu l'occasion de discuter avec Hanaa, c'est une jeune fille passionnée par l'écriture, par le sens des mots et de l'impact qu'ils peuvent avoir. C'est son professeur de Français qui lui a donné l'envie d'écrire, de pousser son talent au maximum. Il l'a poussé à se surpasser, à le surpasser même, c'est une jeune fille très ambitieuse.
 Elle a écrit ce livre en une semaine, pour elle, écrire une oeuvre c'est donner tout de soi, y mettre ses sentiments, ses rêves, ses utopies, sa propre histoire, sa personnalité, ses souvenirs... Tout ce qui peux engendrer un récit, une morale qui vous touche au plus profond.
Elle souhaite ainsi influencer les lecteurs comme elle a pu l'être. La lecture a toujours été sa grande passion et c'est cette passion qu'elle veut transmettre à travers ce premier essai.
Beaucoup de maturité pour une si jeune personne.

Je vous recommande cette belle lecture, vous pouvez vous la procurer ici :
(lien fnac)
(lien amazon)

Gourmandises de Noël par les auteur(e)s du Club des Indés

Bonsoir à tous,

C'est avec grand plaisir que je vous retrouve en ce premier décembre.
Premier jour de décembre où beaucoup se sont réveillés avec la neige à leurs portes...
Noël avant l'heure ? La météo a peut-être elle aussi voulu vous annoncer l'arrivée de ces petites friandises littéraires ? On dirait bien que oui !

Voici ce qui vous attend... :

NOËL approche et nous murmure de fabuleuses histoires...
Êtes-vous prêts à vivre plein d'émotions ? A rire, pleurer ou frissonner sous votre plaid bien chaud ?

Le Club des Indés vous offre ce panel de 11 FRIANDISES LITTERAIRES INEDITES à déguster ! Des moelleuses, douces, acidulées, fourrées ou piquantes, qui raviront toutes les papilles. N'hésitez pas, goûtez-les et partagez-les ! Vous ne serez pas déçus. 

AU PROGRAMME (par les auteurs participants) :

"Un miracle pour Noël ?" - Isabelle Morot-Sir
"Encore un Noël en Amérique" - Aurélien Grall
"Emma" - Amélie B.
"L'intrus de Noël" - Sélène Derose
"Mon Héloïse" - Audrey Martinez
"Mes angelots de Noël" - Nina Jo
"Priorité sur la détresse" - Sophia Laurent
"Le Noël de Spellman" - Daryl Delight
"Un Noël à t'attendre" - Marjorie Levasseur
"Le fantôme des Noëls passés" - Elijaah Lebaron
"Merii Kurisumasu" - Line Marlin



Voici le recueil idéal pour cette fin d'année, mais c'est aussi et surtout un cadeau exquis car il peut plaire à tous. On a souvent tendance à associer Noël à tout ce qui est à l'eau de rose, sauf que cette fois si tous les lecteurs pourront prendre plaisir à lire toute cette variété.

Chaque nouvelle peint l'univers de l'auteur et je trouve que c'est une très bonne manière de découvrir de nouveaux talents. 

C'est une lecture qui se déguste au chaud pour plus de plaisir.

Un miracle pour Noël d'Isabelle Morot-Sir est une jolie histoire se passant le jour de Noël en Provence. Le charme du lieu, l'ambiance cocooning avec une intrigue pleine de mystères. Cela m'a donné envie de découvrir les personnages en profondeur dans les autres romans de l'autrice.

Aurélien Grall a écrit une nouvelle très sombre et pleine de sens. Encore un Noël en Amérique nous parle des Etats-Unis, de la société dans laquelle nous vivons, du terrorisme, du repentir... Des raisons qui peuvent amener un homme à devenir fou... Une nouvelle poignante.

Emma d'Amélie B. nous parle d'une jeune fille perdue, une jeune fille qui se cherche, qui cherche ses origines, elle en veut à ses parents, à ses proches de lui avoir menti tout au long de sa vie... Elle va vivre un évènement dramatique que seule la magie de Noël saura apaiser...

Sélène Derose a choisi de nous écrire un petit conte, L'intrus de Noël nous apporte toute la magie de la fête tout en nous faisant réfléchir sur ces injustices que beaucoup vivent, injustices que même le père Noël ne peut changer... Une nouvelle remplie de poésie.

Mon Héloïse d'Audrey Martinez est une nouvelle très touchante, Héloïse est une vieille femme qui se sent si seule alors qu'elle est loin de l'être, elle est entourée sans le savoir, et l'amour que lui porte ses proches est immense. C'est une très belle histoire d'amour éternelle avec la douceur qu'apporte Noël.

Nina Jo a écrit une nouvelle très émouvante, très triste mais avec une morale qui s'accorde avec le symbole de Noël. Mes angelots de Noël se passe aux Antilles et la souffrance de cette maman qui se fait enlever ses enfants vous donnera envie de chérir encore plus vos proches.

Priorité sur la détresse de Sophia Laurent est je crois ma nouvelle préférée. Un homme, une femme qui souffrent tous les deux de se sentir exclus, des différences qui rassemblent. Noël va les rapprocher, Noël va leur ouvrir une porte, la porte d'une nouvelle vie, une vie libérée.

Daryl Delight revient avec son fameux Spellman dans Le Noël de Spellman... On retrouve l'univers sanglant et glaçant de ce meurtrier terrifiant. Les parents d'Alan (tué quelques années plus tôt par Spellman lui-même) se rendent dans leur maison de campagne là où justement leur fils a été retrouvé mort... des frissons, de l'horreur sont au rendez-vous de cette nouvelle où Noël aura une toute autre saveur.

Un Noël à t'attendre de Marjorie Levasseur est une belle histoire qui saura réchauffer votre coeur. Dans sa maison de retraite une mamie attend avec impatience la venue de son petit fils, elle attend désespérément... mais le plus beau des cadeaux reste à venir, la magie de Noël opèrera et vous re-donnera espoir.

J'étais très impatiente de lire la nouvelle d'Elijaah Lebaron, Le fantôme des Noëls passés. Un monde apocalyptique, des zombies, l'ambiance ne pouvait que me plaire, l'angoisse s'empare du lecteur mêlant petit à petit l'univers de Noël à ce décor effrayant. Une lueur d'espoir qui apportera aux protagonistes beaucoup de lumière.

Et dernière petite sucrerie exotique, Merii Kurisumasu de Line Marlin. Line nous fait découvrir ce Japon majestueux qui vous ensorcelle tout en y mélangeant délicatement la magie de Noël. Le cadre m'a vraiment fait rêver. Un jour banal ou presque, une surprise attendra l'héroïne chez elle, un Noël exceptionnel...

J'étais très excitée de lire ce recueil, d'une part car j'ai déjà lu pas mal d'oeuvres des auteur(e)s de ce club, que j'ai beaucoup aimé allant parfois jusqu'au coup de coeur... D'autre part car c'est ma période préférée de l'année et quoi de mieux que de l'accompagner avec une lecture aussi variée et passionnante ?
Je remercie tous les auteur(e)s de ce club pour ce petit trésor, ils ont travaillé dur pendant plusieurs mois pour vous préparer tout ça.

J'espère que vous aussi vous aurez envie de déguster, de dévorer ces Gourmandises de Noël, je vous recommande ce petit recueil qui je suis sûre saura toucher votre coeur.

Je suis fière de faire partie du Club des Indés, des auteur(e)s incroyables sont à découvrir, je vous retrouve très bientôt et en attendant lisez, lisez et imprégnez-vous de la magie de l'hiver.

Faites vous plaisir et téléchargez ce recueil GRATUITEMENT ici. (lien Amazon) et ici. (lien Kobo)    

Vous êtes ainsi sûre que le père Noël ne vous aura pas oublié ;).
A bientôt!

La mort dans l'âme de Roland Collin

C'est en cette belle matinée pluvieuse ( par chez moi ) que je vous retrouve pour une chronique de La mort dans l'âme de Roland Collin. C'est avec la plateforme Simplement que l'auteur m'a proposé de lire son livre.

Voici le résumé :

Sud-Est de la France, 1960. Quatre militaires d'une unité de déminage de l'ONU ont mystérieusement disparu. John Archer, un enquêteur du MI5 et chargé de retrouver leurs traces.
Lilly Delcour possède un don très particulier. Elle s'est mise en tête de découvrir le secret d'Anna, une adolescente qui s'invite toutes les nuits dans sa maison.
Leurs quêtes de vérité vont se croiser dans les dédales d'un fort militaire chargé d'histoire et de mystères.
Confrontés l'un au mutisme de l'armée et l'autre à la méfiance des villageois, ils vont se rapprocher pour affronter l'inimaginable.
Parviendront-ils ensemble à résoudre l'affaire "des disparus de Gillens" sans perdre leur âme ?

  

Tout d'abord un grand merci à Roland Collin de m'avoir fait confiance. 
C'est une très belle découverte.

Ce roman mélange le thriller et le surnaturel à la perfection.
Moi qui adore les thrillers mais encore plus tout ce qui touche au surnaturel, j'étais comblée.
D'autant plus que je trouve que ces livres sont rares, personnellement j'en cherche encore alliant les deux aussi brillamment.

Lorsque j'ai lu le résumé, j'ai tout de suite eu envie de le lire malgré ma petite réticence vis à vis de ce qui touche au cadre militaire etc...
C'est une belle surprise.

Roland Collin maîtrise son intrigue et a très bien tissé l'histoire, je pense notamment qu'il a beaucoup travaillé son oeuvre au vu du nombre de références et du contexte historique
Nous sommes plongé(e)s dans une enquête des plus mystérieuses, en 1960 pendant la guerre d'Algérie.

Chaque personnage a son côté secret, je me suis beaucoup attachée à Lilly, une femme battante et très seule. Elle et John sont des personnages rejetés le plus souvent. L'intrigue est très énigmatique, ces disparus que John Archer s'efforce de retrouver, et ce doute qui plane sur les circonstances de leurs disparitions...

Cette touche de surnaturel est très bien associée à l'intrigue, je ne dirai pas que c'est un livre qui fait peur, mais son atmosphère est glaçante.  

C'est un page-turner, une fois dedans, on est littéralement emporté dans ce tourbillon de secrets obscurs

J'ai adoré la fin, elle m'a troublé et j'en demande encore !

Je vous recommande cette lecture sans hésiter.
Vous pouvez la trouver ici.

La fille au mitote de Marceline Bodier

Bonsoir à tous !
Me revoilà ce soir pour une chronique de La fille au mitote de Marceline Bodier.
Marceline m'a proposé de lire son livre via Simplement.

Voici le résumé :

Mitote (prononcez mi-to-té) : définit chez les Toltèques l'inconscient qui crée une sorte de brouillard - fait de nos secrets - entre les autres et nous. 

Été 1979. Stéphane, Jean-Jacques, Blaise et Agatha vivent un été enchanté, bercés par la musique de Led Zeppelin et leurs rêves de gloire.
Devenus inséparables, les trois garçons emménagent ensemble à Nancy pour poursuivre leurs études. Une vie de fêtes et d'insouciance... ou presque, car Stéphane, jeune homme solaire et talentueux est aussi jalousé qu'admiré par ses camarades. Lorsqu'il est retrouvé assassiné, tous sont suspectés, en vain.

2008. Le fils de Stéphane essaye de résoudre enfin le mystère de la mort de son père, mais aussi de mieux connaître cet homme qui ne l'a pas élevé. Il entraîne avec lui la fille de Jean-Jacques, qui cherche à lever le voile sur les secrets de sa famille.

Un roman à l'atmosphère envoûtante sur le passage à l'âge adulte, qui prend le temps d'explorer les zones d'ombre de l'âme humaine.


J'ai découvert ce livre sans lire le résumé. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre, j'ai accepté de le lire grâce à sa jolie couverture qui rappelle l'automne.

J'ai eu l'impression de faire un grand voyage. Un grand voyage dans le temps, Marceline Bodier nous emmène dans la jeunesse d'adolescents vivant à la campagne dans les années 70.
L'intrigue se tisse tout doucement, j'avais l'impression parfois qu'il y avait quelques longueurs, mais en arrivant vers la fin, je me suis vite rendu compte que c'était indispensable pour bien comprendre l'histoire.
J'ai adoré l'ambiance, Stéphane, est passionné de Rock, il est fan de Robert Plant et collectionne les Rock&Folk... comme moi! Je me suis beaucoup retrouvée dans ses goûts musicaux et retrouver ce magazine avec lequel j'ai grandi (et pourtant je n'ai que 24 ans) m'a fait très plaisir.

L'autrice décrit très bien les relations fraternelles et amicales. L'adolescence, ses émois, ses inquiétudes, chaque émotion est palpable. Elle nous replonge dans cette insouciance, ces désirs qui hantent toute cette jeunesse.

Cette jeunesse qui déborde de jalousie, d'envie... Au fur et à mesure, le caractère et la personnalité des personnages s'intensifie et certains traits s'assombrissent.

Je pensais lire une histoire de rivalités, de destins, et me voici plongée dans un thriller bien mystérieux.
Qui a tué Stéphane ? Et qui sont réellement ses amis ? Est-ce leur envie de pouvoir, de réussite qui les a mené à cette fatalité ?

Très envoûtant comme le dit le résumé. Je vous recommande ce roman très énigmatique.
Vous pouvez le trouvez ici.

Un grand merci à Marceline de m'avoir fait confiance, et merci à Simplement de me permettre de découvrir des petits chefs d'oeuvre.

Deux automnes de Line Marlin

Bonjour à tous,

En cette jolie matinée d'automne, je viens vous parler d'une petite douceur.
Il s'agit de Deux automnes de Line Marlin, autrice auto-éditée.

Voici le résumé :

À Pont-à-Mousson, Jacques profite de sa retraite pour enfin se consacrer à sa passion : la peinture. 
Il aime peindre en plein air, loin du monde. Mais les beaux jours s'en vont et Jacques doit une nouvelle fois affronter ses souvenirs automnaux. Pestant contre les feuilles mortes, il se réfugie dans son atelier. C'est alors qu'une mystérieuse jeune fille pousse sa porte.




L'automne étant ma saison préférée, je suis très heureuse d'avoir pu lire ce petit livre qui sent bon le thé et la châtaigne.

L'intrigue est très touchante. Jacques est un retraité qui aime la peinture, mais qui exprime son mal être à travers certaines de ses peintures, celles qui représentent l'automne.

Mais lorsqu'une étrange jeune fille à la chevelure rousse entre dans son atelier, cela va bousculer sa vie.

C'est une courte lecture donc je ne peux en dire plus de peur de vous gâcher l'émotion et l'intensité qu'il en émane.

Line Marlin a une écriture très poétique, ce livre est plein de légèreté, il nous parle de deuil, de renaissance, de l'amour pour la vie. Et quoi de mieux que de célébrer cet amour en plein automne ?
Je pouvais sentir les feuilles mortes, l'air frais et rassurant de l'automne à travers les pages...

Les peintures de Jacques sont aussi très bien décrites, à travers la plume de l'autrice, on est immergé dans cet art et cela ajoute une dimension chaleureuse à cette oeuvre.

Ce fut une belle lecture. Parfaite pour la saison.

Vous pouvez le trouver ici.

Le club des indés prépare une succulente surprise pour le 1er décembre, et Line Marlin en fera partie ;) si vous aimez cette lecture et/ou que vous aimez les gourmandises de Noël, rendez-vous sur son profil twitter ! )

Ces oiseaux qu'on met en cage de Marjorie Levasseur

Bonjour à tous,

Je vous retrouve aujourd'hui pour une chronique de l'émouvant Ces oiseaux qu'on met en cage de Marjorie Levasseur, autrice auto-éditée.

Voici le résumé :

SAMUEL, FABRICE, MANON, FRANCK, ANNE-LISE...
Vu de l'extérieur, leur vie semble parfaite, mais doit-on toujours se fier aux apparences ?
Un jour, arrive le geste de trop, l'évènement qui fait dérailler la marche routinière du train de l'existence. Les masques tombent, le vernis craque.
Au fil des rencontres, des tragédies, apparaît la nécessité pour ces jeunes gens et leurs entourage d'évoluer, de retrouver une liberté perdue...
D'ouvrir la cage quel que soit le prix à payer.



Ce livre se résume en un mot : bouleversant.
Marjorie Levasseur y mêle plusieurs destins, des destins poignants, déchirants.

On va suivre principalement Samuel, jeune avocat qui mène une vie plutôt banal jusqu'à ce qu'un drame familial le touche. Sa vie changera radicalement, il se retrouvera à vivre chez Colette, une retraitée qui propose une chambre dans son appartement. A son travail, il se rapprochera d'une certaine Manon, bien mystérieuse.
Chaque vie que Samuel côtoie a ses secrets. Que ce soit des secrets de famille, ou des secrets amoureux, l'autrice pousse l'auteur à se poser des questions sur les conséquences de nos actes, des raisons qui peuvent pousser un être à bout.

J'ai trouvé ce livre très sensible, très proche de la réalité que l'on tait chaque jour. Ces drames et ces vies qui souffrent en silence, "ces oiseaux qu'on met en cage"...
Des sujets souvent tabous qui ne devrait plus l'être dans notre société mais qui subsistent encore et toujours.

Ce fut une très belle lecture, j'ai adoré Samuel, sa personnalité, sa douceur, ses choix.
L'autrice a très bien peint ses personnages, ils ont tous une histoire, un passé particulier, attendrissant pour la plupart et c'est de cette manière qu'en tant que lectrice, j'ai pu comprendre les actes, les adultes complexes qu'ils sont par la suite devenus.

La plume de Marjorie Levasseur est très sensible, touchante, elle est proche de ses protagonistes et cela rend l'intrigue d'autant plus réelle.

J'ai aussi apprécié que ça se passe dans Paris la plupart du temps.

Je recommande ces jolis oiseaux à tous ceux qui souhaitent lire un livre vrai, plein d'émotions et surtout vivant.

Vous pouvez vous le procurer ici.

( Le club des indés prépare une succulente surprise pour le 1er décembre, et Marjorie Levasseur en fera partie ;) si vous aimez cette lecture et/ou que vous aimez les gourmandises de Noël, rendez-vous sur son profil twitter ! )

La légende de Spellman de Daryl Delight

Bonsoir à tous !

Si vous aimez tout ce qui est 'Spooky', les livres et les films chair de poule, l'ambiance "Scream"... Cette nouvelle est faite pour vous.

Voici le résumé :

Trois jeunes garçons se racontent chacun leur tour une histoire sur la légende de Spellman.
Une légende qui hante les esprits, depuis que quatre adolescents ont été retrouvés massacrés. 
Le premier évoque un tueur en série sanguinaire.
Le second imagine un sorcier avec un pouvoir de résurrection sur les animaux.
Le troisième explique que l'esprit de Spellman se nourrit d'âmes humaines.
Mais attention. Celui qui aura la moins bonne histoire aura un gage !


 J'avais très hâte de lire cette nouvelle, Daryl Delight est un auteur 'touche à tout'. Son premier roman 'Slave and Mistress : Quand les femmes prennent le pouvoir' est un roman érotique. J'ai lu beaucoup de bonnes critiques sur ce roman mais n'étant pas une adepte de la littérature érotique, j'étais intriguée de voir le talent de cet auteur mais dans un tout autre registre.
Et je n'ai pas été déçue !

Cette nouvelle a une couverture qui fait frémir, ce livre me semblait parfait pour cette saison.
Si vous cherchez une nouvelle glaçante bien trempée à la sauce Halloween, vous serez servis.

Tout d'abord, on suit trois amis, Pierre, Alexis et Guillaume, qui autour d'un feu dans une forêt bien lugubre, vont se raconter chacun leur tour, la fameuse histoire de Spellman, cet homme qui selon la légende hante la forêt...
Ils ont chacun leur propre vision, leur propre idée sur ce fameux Spellman. Ils cherchent à créer une ambiance et celui des trois qui aura l'histoire la moins effrayante, aura un gage.
A partir de là, j'étais déjà bien immiscée dans l'intrigue.
Cette ambiance 'feu de camp dans les bois', m'a rappelé certaines séries bien 'creepy' de l'époque que j'adorais regarder petite.
Chacune de leurs histoires m'a bien fait peur, on y trouve à la fois du fantastique, de l'horrifique, du gore même ( attention aux âmes sensibles ) et cette 'petite touche à l'américaine' que l'on trouve dans les plus grands films du genre, deux filles, deux garçons, Jennifer, Willy, Sandra et Alan qui vont passer un week-end dans la maison de l'un d'eux au milieu d'une forêt et où tout ne se passera pas vraiment comme prévu...

J'avais l'impression de regarder un bon film d'horreur américain des années 90 ou début 2000...
(d'ailleurs moi qui n'en regardais plus, cette nouvelle m'a donné le goût de m'y remettre cette saison)
Spellman est à chaque fois terriblement effrayant, à la fois tueur en série, 'sorcier' etc... j'étais dans une angoisse totale à chacune de ces histoires.
J'ai beaucoup aimé la manière dont elles étaient contées, Daryl va droit au but, il est parfois très cru ce qui nous plonge encore plus dans les détails flippants, sanglants de la nouvelle. Son style s'y adapte magnifiquement bien.

Mais le suspens et l'angoisse ne s'arrête pas là, le gage de celui qui aura conté la moins bonne histoire, s'annonce lui aussi pétrifiant, la terreur est loin d'être terminée...

La légende de Spellman est une nouvelle Halloweenesque et il vous est possible de gagner un exemplaire numérique sur Kindle avant sa sortie le 27 octobre, pour participer à ce concours, rendez-vous sur le profil twitter de l'auteur.  (CONCOURS TERMINE)

(27.10.2017, La légende de Spellman est enfin sortie !)
Vous pouvez vous la procurer ici.

Merci beaucoup Daryl pour cette lecture, et pour tous les films cultes que j'ai envie de revoir grâce à toi !

Le club des indés prépare une succulente surprise pour le 1er décembre, et Daryl Delight en fera parti ;) si vous aimez cette lecture et/ou que vous aimez les gourmandises de Noël, rendez-vous sur son profil twitter ! )

-TAG du Club des auto-édité(e)s et Indés, été automne 2017

Bonsoir à tous !

Ce soir le magazine numérique #LittératureMag été automne 2017 est sorti !

Il met en valeur l'auto-édition et de belles découvertes vous y attendent, alors n'hésitez pas à le lire et à le partager. Il regorge de petits trésors, d'oeuvres qui feront j'en suis sûre bientôt beaucoup parler d'elles.

Voici le lien du magazine.



1) Combien de livres avez-vous lu cette saison et le total dans votre PAL ?

 Chaque année, je me dis que je vais compter chacune de mes lectures, et faire un bilan en fin de saison ou fin d'année... Mais non, je ne m'y tiens jamais. J'ai lu environ une trentaine de livres entre le début de l'été et aujourd'hui.

2) Quelle est la part de lectures provenant de l'auto-édition dans votre PAL ?

 Il y a à peu prés 40% de livres provenant de l'auto-édition dans ma PAL. J'ai commencé à en lire en début d'année et plus j'en lis plus j'ai envie d'en découvrir plus. J'ai rarement été déçue, après comme pour mes autres choix de lecture, je suis très sélective ce qui fait que j'apprécie en général chacune de mes lectures.

3) Plûtot papier ou numérique ?

 Papier évidemment, j'aime l'odeur des pages, le contact... Cependant cela fait un moment que je lis avec ma liseuse et c'est beaucoup plus pratique je dois l'avouer.

4) Votre genre de prédilection et celui que vous tolérez le moins ?

 Le style gothique ainsi que les classiques... Après j'aime aussi beaucoup les thrillers... C'est une question difficile. Après je n'ai pas de genre spécifique que je ne tolère pas ou peu mais je dirai ceux dont la couverture donne l'impression de vouloir vendre plus que d'être lus.

5) Lisez-vous plutôt l'été ou l'automne ?

 Je dirai les deux. Il y a quelques années c'était surtout en automne, mais maintenant je lis continuellement, je n'ai pas de période spécifique même si je trouve cela plus agréable en automne et en hiver.

6) Quel livre vous réconforte toujours en automne ?

 Je dirai Carmilla de Joseph Sheridan le Fanu, j'aime relire ce classique gothique en automne, sinon bien sûr, la saga des Harry Potter qui me rappelle mon enfance.

7) Bibliothèque en feu ! Vous ne pouvez sauver qu'un livre, lequel ?

 Question difficile encore ! Je dirai que je sauverais ma liseuse car mes livres favoris sont dedans. Notamment Jane Eyre de Charlotte Brontë. Mais comme je ne fais jamais les choses à moitié, je prendrai Rebecca de Daphné du Maurier que j'ai en livre papier.

8) Quel environnement aimez-vous retrouver dans vos lectures ?

 Tout ce qui a un rapport avec la nature, les bois en hiver ou en automne, les plaines, le décors typiquement anglais par exemple. Une ambiance un peu mélancolique.

9) Avez-vous déjà refusé d'acheter un livre à cause de sa couverture ?

 Ca m'est sans doute arrivé, mais je me base en tout premier lieu sur le résumé ou l'extrait.

10) Où lisez-vous le plus fréquemment ?

 Dans mon lit, car c'est le lieu le plus confortable.

11) Combien de temps consacrez-vous à la lecture par semaine ?

 Une a deux heures par jour, donc une dizaine d'heures par semaine.

12) Quel personnage vous a fait peur ?

 J'ai rarement peur des personnages mais en ce moment c'est Annie dans Misery de Stephen King...

13) Quel personnage vous a fait chavirer le coeur ?

 Henri de Maltombes dans les Larmes Rouges de Georgia Caldera. Il faut le lire pour comprendre.

14) Les commentaires Amazon ont-ils une importance dans vos achats littéraires ?

 Oui, je me base toujours sur quelques avis si le résumé ou l'extrait ne m'a pas convaincu.

15) Prenez-vous l'habitude de poster un commentaire sur Amazon ?

 Je ne le faisais pas il y a quelque temps, mais j'ai compris l'importance que cela avait pour les auteurs et aussi pour les potentiels lecteurs donc j'essaie de le faire, d'y penser aujourd'hui.

16) Qu'est-ce qui vous fait acheter un livre dont vous n'avez jamais entendu parler ?

 Les avis, les recommandations de personnes ayant les mêmes goûts que moi... Mais avant tout le résumé.

17) Attendez-vous plus d'un auteur édité qu'un auto-édité ?

 Oui, car j'estime que l'auteur auto-édité n'a pas les mêmes moyens de traiter son oeuvre que s'il avait une maison d'édition. Je suis automatiquement plus indulgente.

18) Quel genre vous adorez lire mais ne pourriez pas écrire ?

 Sans hésiter, les thrillers. Je trouve ça tellement complexe, je serai incapable d'en écrire. Cela demande beaucoup trop de travail.

19) Qu'est-ce qui vous fait abandonner un livre déjà entamé ?

 Rien... Il m'est impossible d'abandonner un livre, je peux mettre des semaines voir des mois à le terminer mais je le finirai.

20) Vous préférez les "one shot" ou suivre un personnage sur plusieurs tomes ?

 Je préfère les one shot car comme ça je ne risque pas d'être déçue ensuite.

21) Dans son roman, un auteur sème des indices sortant de l'histoire. Les suivez-vous après avoir fini votre lecture ?

 Oui ! Ca serait très innovant comme initiative je trouve.

22) Préférez-vous les romans en "je" ou en "il" ?

 En "je", car on ressent plus facilement les émotions du personnage.

23) Êtes-vous plutôt "happy" ou "sad endings" ?

 Je préfère que ça se termine bien même si j'aime les histoires sombres, je ne leur souhaite pas du mal ;).



Un grand merci à Sélène Derose, autrice du fabuleux Alter Ego, pour ce magazine si réussi, un merci aussi au club des AE et indé.

N'hésitez pas à reprendre ce TAG et à nous mentionner !

À bientôt.

Une histoire de coquelicot d'Isabelle Morot-Sir

Bonjour tout le monde !
En ce samedi, je suis de retour pour vous chroniquer un charmant petit roman, Une histoire de coquelicot d'Isabelle Morot-Sir, autrice auto-éditée.

Voici le résumé :

Il y a des histoires compliquées et tortueuses, il en est aussi des simples, des histoires sans histoire semblant s'écouler limpides et sans heurt. C'est le cas de celle d'Améthyste, une jeune artiste, tatoueuse gothique et introvertie, fort satisfaite de la vie qu'elle partage entre une boule de fourrure répondant au nom de Poppy, ses toiles, ses pinceaux et son démographe. Rien ne saurait venir troubler cet équilibre. Rien ? Vraiment ?




Ce roman est un gros coup de coeur.

Une grande douceur s'émane de cette histoire, c'est une lecture doudou, parfaite pour la saison.
N'étant pas très fan des romances, j'apprécie celles-ci lorsque le style, les personnages sont excentriques, inhabituels.

Améthyste a un style que j'adore, gothique, les cheveux de feu, tatoueuse, elle écoute du Heavy Metal, je ne pouvais que m'attacher à son caractère et ses goûts.
Son quotidien parisien et ses habitudes m'ont aussi beaucoup fait sourire, étant parisienne, je me suis retrouvée dans ses balades, ses matins...

Son petit train-train avec Poppy son petit furet tout mignon et tout poilu, va être chamboulé avec la rencontre de Tancrède, un jeune homme mystérieux, motard, tatoué comme elle et qui va tomber fou amoureux d'elle. C'est une histoire touchante et surtout émouvante.

Cette histoire est si touchante, si vraie et douce à la fois, je suis tombée sous le charme de cette lecture.
J'ai aussi trouvé la plume d'Isabelle très jolie, très sensible, j'ai beaucoup apprécié ses descriptions, elle a un style propre à elle et elle vous emporte dans son univers frais et unique.

J'aime trouver des romances ou des livres que je n'ai pas l'habitude de lire avec un style qui me ressemble, parler de gothiques sans tout de suite assembler ce style à la tristesse voir à la dépression, j'ai trouvé que ça changeait de l'ordinaire et que pour une fois, on pouvait voir le vrai côté de ce style.
Améthyste est enjouée, souriante et heureuse malgré son style qualifié de "sombre".

Bref, j'ai adoré et j'en redemande encore !!
Ce sera une lecture réconfortante que je sortirai de ma Pile à lire avec plaisir dans les moments les plus propices. J'aime cette mélancolie qui s'émane de l'intrigue.

Merci Isabelle pour cette jolie pépite.

Je recommande sans hésitation. Vous pouvez le trouver ici.

Le club des indés prépare une succulente surprise pour le 1er décembre, et Isabelle Morot-Sir en fera partie ;) si vous aimez cette lecture et/ou que vous aimez les gourmandises de Noël, rendez-vous sur son profil twitter ! )

La Clé d'Oriane de Leslie Héliade

Bonsoir à tous ! 


Je reviens ce soir pour une chronique d'un livre qui déborde d'imagination.

Il s'agit de La Clé d'Oriane de Leslie Héliade, autrice auto-éditée.
Je remercie Leslie pour m'avoir gentiment envoyé son oeuvre via Simplement.


Voici le résumé :

 Oriane est une dessinatrice talentueuse. Elle tente de se remettre d'une rupture difficile en s'adonnant à sa passion, les jeux vidéo en ligne. Mais lorsque le héros sort de l'écran, le virtuel se mêle au réel, la fantasy à la science-fiction, et tout est bouleversé...

 Bien malgré elle, l'héroine se trouve entraîné dans une enquête haletante qui fait hurler de rire à chaque page !




J'ai passé un très bon moment de lecture, Leslie Héliade a une imagination débordante et sa plume est très douce.

J'ai beaucoup aimé l'héroïne Oriane, jeune femme au style gothique, je me suis retrouvée en elle, son style, son caractère... 
Lorsqu'au début du livre, la rupture a lieu, j'étais vraiment très mal pour elle, le lecteur/la lectrice partage vraiment les sentiments du personnage, on ressent ce qu'elle éprouve et je trouve que Leslie a parfaitement géré cela.

Oriane remonte la pente et passe du temps à jouer à un jeu particulièrement réaliste. Lorsqu'un jour, un de ses compagnons de jeu apparait soudain chez elle, en "chair et en os".
Elle ne peut pas le toucher et il ne peut pas la quitter... 
Il est littéralement accroché à elle et souhaite découvrir ce qui lui arrive et veut bien entendu retourner dans son monde...
J'ai pu apprendre un tas de choses sur l'envers du décor des jeux vidéos, l'autrice a très bien décrit la création de certaines étapes d'un jeu et j'ai trouvé cela très intéressant surtout pour quelqu'un comme moi qui ne joue pas.

Une enquête des plus drôles, au suspens intense s'en suit. 
J'ai trouvé l'histoire très drôle dans son ensemble mais aussi très touchante par moment.
Les deux protagonistes sont particuliers, ils sont d'un genre unique et c'est ce qui va les rapprocher.

Cette lecture est une bouffée d'air frais, de plus l'histoire se passe à Paris ce qui m'a également beaucoup plu.

Merci Leslie Héliade pour cette belle aventure !

Ce roman est disponible ici.

Maintenant et à jamais d'Audrey Martinez

Bonjour à tous !

Aujourd'hui je vous retrouve pour la chronique d'un coup de coeur.
Il s'agit de Maintenant et à jamais d'Audrey Martinez, une auteure auto-éditée.
Je remercie Audrey d'avoir très gentiment accepté de m'envoyer son oeuvre.

Voici le résumé :

Emma et Ian vivent à Nice, ils sont jeunes, amoureux et pensent avoir toute la vie devant eux.
Jusqu'à cette soirée, le 14 juillet 2010, au cours de laquelle un drame va les frapper de plein fouet.
Marquée par cet évènement, choquée et anéantie, Emma va sombrer, s'éloignant progressivement de son grand amour. A bout de souffle, elle va faire un choix qui va bouleverser son existence.
Mais une seule décision peut-elle vraiment changer toute une vie ? Venez vous plonger dans l'univers d'Emma et Ian, venez partagez quelques années de vie avec eux. Une histoire poignante, bouleversante, un florilège d'émotions, vous n'en sortirez pas indemnes ! Laissez vous embarquez !





Tout d'abord, cette lecture fut une surprise.
Une surprise dans le sens où je ne m'attendais pas une seconde au tournant qu'allait prendre l'intrigue.
Je m'attendais à une romance un peu triste, une lecture "doudou", notamment avec la couverture.
Et c'est en fait bien plus que ça.

Ce livre aborde bien plus de sujets qu'il n'en laisse paraitre dans le résumé.
Il touche beaucoup de sujets sensibles et l'émotion que l'on ressent pendant cette lecture est vraiment intense.
J'ai eu la même sensation que lorsque je lis un thriller. Et pourtant ça n'a rien à voir. Cependant le suspens est à son comble jusqu'à la dernière page. C'est un page-turner, c'est très difficile de lâcher prise, de faire une pause. J'ai été très surprise par la fin. Je m'attendais à tout autre chose.
C'est une réussite, l'auteure a tourné les choses de manière si surprenante, le lecteur ne peut pas deviner une seule seconde la tournure des évènements.
Audrey Martinez a une plume très particulière, on sent beaucoup sa sensibilité à travers son écriture, c'est une plume très douce, très féminine. Elle aborde de nombreux thèmes comme le deuil, la jeunesse, les choix de vie, le destin... Ce n'est pas une simple romance, ce livre est profond et vous emporte dans des vies, des sentiments puissants.

Un passage a retenu mon attention, il m'a beaucoup touché, et je trouve qu'il décrit parfaitement ce tournant que prend le livre.

"Vous vous retrouverez parfois à un moment de votre existence qui peut tout changer. À un croisement. Mais vous n'en avez pas conscience. Comme tout le monde, vous vivez, vous suivez tantôt votre coeur, tantôt votre raison, vous prenez une décision qui vous semble être la bonne à cet instant précis. Et dans ce cas, ce n'est qu'après, lorsque des conséquences négatives se font sentir que vous vous rendez compte qu'il aurait peut être fallu agir différemment. Mais il est trop tard !

Comment savoir ce qu'il faut faire ? Quel chemin prendre ? Quelle voie emprunter ?"

Ce livre est comme le dit l'auteure, un florilège d'émotions, c'est une lecture très touchante, très émouvante.
L'amour entre les deux héros, Emma et Ian est magnifique, c'est un amour qui dépasse tout.
Un amour inconditionnel.

Je recommande vivement cette lecture, vous serez véritablement surpris(e)s et ce livre ne vous laissera pas indemne.

Vous pouvez vous le procurer ici.

Le club des indés prépare une succulente surprise pour le 1er décembre, et Audrey Martinez en fera partie ;) si vous aimez cette lecture et/ou que vous aimez les gourmandises de Noël, rendez-vous sur son profil twitter ! )

Fait Divers de Zoé Mosca

Je reviens aujourd'hui pour une chronique sur un livre que j'ai lu par petite bribes, un livre si poignant que je n'ai pu le lire d'une seule traite. Il s'agit de Fait Divers de Zoé Mosca.

Voici le résumé :

J'ai écrit ce livre suite à une promesse faite à mon fils, personne ne minimise ce qu'i lui est arrivé et je lui ai prouvé. Je me devais aussi de parler de son combat et de saluer son courage et son amour de la vie. J'en ai fait une lettre ouverte... Au fur et à mesure de mon écriture beaucoup de personnes sont venues vers moi, manifestant leur totale approbation pour ce livre car elles pensent qu'il peut aider tous ceux qui ont déjà dû faire face à ce genre de dramatique évènement sans être épaulé(s) et/ou sans être compris. Ce livre est un hymne de gloire à la vie, un cri que nous n'avons pas pu hurler, une compréhension du vrai travail du milieu hospitalier et du milieu policier, un témoignage pur, un témoignage simple. Je souhaite réserver la moitié de mes droits d'auteur au service de réanimation d'un hôpital. Et que l'histoire de mon enfant oeuvre pour la prévention routière. Dès la première seconde une incroyable chaîne humaine s'est créée pour la vie, je compte sur vous pour continuer.

Zoé Mosca



Fait Divers est un témoignage, un livre écrit à vif, d'une mère déchirée par la douleur, la peur de perdre sa chair, son enfant.
On va suivre ici une sorte de journal, dans lequel elle nous confie tout. Rien ne passe à la trappe, tous ses ressentis, toutes ses colères, tous ses sentiments, elle nous dit tout.
Le lecteur est dans sa peau, dans sa souffrance.

Et en tant que maman, ce fut difficile pour moi d'avancer dans ma lecture. C'est pour cela que j'ai fais le choix d'avancer doucement mais surement. C'est un livre rempli d'émotions et surtout d'amour.

C'est une déclaration d'amour à la vie, et surtout à son fils.

J'espère que la coupable, la responsable de cette douleur lira ce livre car c'est en parti à elle qu'il s'adresse.
La plume de Zoé Mosca est comme je l'ai dis plus haut, à vif, les phrases sont longues, l'émotion, la tension sont là, c'est une lettre ouverte, elle ouvre ses pensées, son coeur, sa rage au lecteur. C'est un témoignage saisissant qui rappelle à quel point la vie ne tient qu'à un fil.
La vie est si fragile, mais en même temps elle se bat pour survivre avec une force incroyable.

C'est un livre sur l'amour, la rage d'aimer plus que tout.
Une lecture émouvante que je vous conseille.

Vous pouvez vous procurer ce livre ici.

L'Espoir de la meute de Philippe Devos

Bonjour tout le monde.
Je vous retrouve aujourd'hui pour vous chroniquer L'Espoir de la meute, un très joli recueil de poésie que m'a très gentiment proposé son auteur Philippe Devos via le site Simplement.

Voici le résumé :

La meute, c'est vous, c'est moi.

D'autres peut-être, qui oseront cheminer à nos côtés à travers ces pages.

Quelques textes pour faire naître en nos coeurs un ailleurs, sublimer l'habitude, s'enivrer d'amertume, apprivoiser ses chimères...

Des landes de vers pour une échappe belle hors du temps et des cités stériles où l'homme moderne dérive parmi les ombres anonymes.

Des poèmes comme autant d'occasions de se retrouver. 




N'étant pas une adepte de la poésie, j'aime parfois découvrir de nouveaux recueils afin de pourquoi pas commencer à apprécier ce genre.
Et c'est un véritable coup de coeur que j'ai eu pour celui ci.

Philippe Devos a une plume acérée, il sait manier les mots et nous emporte dans son univers si fantastique et si sombre que ceux qui me suivent depuis un petit moment savent que ce sont mes genres de prédilection.

J'ai beaucoup aimé le chapitre Fantasmagories Urbaines. Je me suis vraiment évadée à travers ces poèmes et l'un d'entre eux a retenu mon attention.
La meute est un très beau poème, sombre certes mais si bien écrit, si profond...
Je vous laisse un extrait :


" Le silence de la mort a fait place à la vie
Dans la nuit qui s’éveille hors du monde endormi 

Là où la meute se meut guidée par son instinct
Loin des veules convenances et des sentiments feints "


Un autre chapitre a retenu mon attention, il s'agit de Engeances Spleenétiques.
Mes poèmes favoris sont Pluies et Illusion.
Illusion m'a vraiment beaucoup touché, j'en ai même recopié quelques passages dans un carnet.
Voici un extrait de Pluies :


" Le long d’échines blanches le trop plein cumulé par de hauts cols s’écoule, 
rinçant les plaies intimes de froide compassion.
Passagers de l’averse qui rythme le bitume, 
la tourmente du temps se mouche sur nos fronts. "


Et un extrait d'Illusion :


" Ton temps s’est écoulé 
Mais je subsiste encore 
Dans un jardin d’automne 
Aux parterres de serments 
Les souvenirs s’élèvent 
Tels l’encens vers le ciel "

Illusion me parle vraiment, ce poème est magnifique.

Je recommande ce recueil sans hésiter.

Ici vous pouvez vous procurer le livre en version ebook.
Ici en version papier.

Pile à lire du Pumpkin Autumn Challenge

Bonsoir à tous,
ce soir je vous dévoile ma pile à lire du Pumpkin Autumn Challenge créé par Guimause. (Sa chaîne est géniale et regorge de bons conseils lecture).
Je vous laisse aller voir sa vidéo explicative.


Les menus sont exquis et sans plus tarder je vous liste ici ma selection.

L'AUTOMNE FRISSONNANT :

Hurlons dans les bois :
J'ai choisi pour cette catégorie thriller et grosse angoisse, Un souffle une ombre de Christian Carayon.



 C'est l'histoire d'un groupe d'adolescents qui va faire la fête sur un îlot avec l'autorisation de leurs parents. Une des jeunes filles, Justine, promet d'être rentrée pour 10h du matin au plus tard. Le dimanche matin, inquiet, un des parents va à la recherche des enfants sur l'îlot et y découvre l'horreur. S'en suivent un chaos, un déclin pour tous les personnages principaux.
Ce livre a l'air d'être un excellent thriller.

La crypte des morts vivants :
Pour cette catégorie, j'ai choisi Les décharnés : Une lueur au crépuscule de Paul Clément, ayant déjà lu Creuse la mort que j'avais adoré, j'ai très envie de découvrir une autre de ses oeuvres.



 Ici, on va suivre un homme dont le quotidien banal va être bouleversé par des... zombies.
Entre démons intérieurs et extérieurs, Patrick va devoir s'accrocher.


L'AUTOMNE DOUCEUR DE VIVRE :

Creepy, Spooky, Halloween :
J'ai choisi Le livre perdu des sortilèges, tome 3, le noeud de la sorcière de Deborah Harkness, j'ai lu l'an dernier les deux premiers tomes et je me dois de finir cette trilogie en automne.



 On y retrouve la sorcière Diana Bishop et le vampire Matthew Clairmont qui reviennent de leur voyage dans le temps afin d'affronter les terribles ennemis qui les attendent.
Voici mes chroniques des deux premiers tomes. (Tome 1 et Tome 2)

"Fall" in Love :
J'ai eu beaucoup de mal à choisir ma lecture pour cette catégorie mais j'ai finalement opté pour Cet automne-là de Marthe Galway. J'ai surtout choisi ce livre à cause de son titre mais aussi car le nom de l'auteure 'Galway' est une ville irlandaise que je rêve de découvrir un jour.



 L'intrigue se passe en Ecosse, on va suivre Sarah qui va rejoindre Meg, une amie de l'époque universitaire. Dans le "Grand Nord" écossais, la nostalgie de ses souvenirs la hante et une rencontre va chambouler son existence...


L'AUTOMNE ENCHANTEUR :

Légendes d'ici et d'ailleurs :
Sans hésitation, j'ai choisi grâce à Guimause, Histoires de fantômes irlandais de Jeremiah Curtin.



 Des contes sur la perception que la population irlandaise avait fin XIXè siècle sur la mort et les fantômes...

Féérique Citrouille, Bibbidi-Bobbidi-Boo ! :
Encore grâce à Guimause, je vais lire Les souvenirs du vieux chêne de Maxime Rovere et Frédéric Pillot.



 C'est un album jeunesse qui se penche sur le passé d'un vieux chêne mourant, tous les aspects de la forêt y sont contés.

Voilà pour ma sélection, n'hésitez pas à me conseiller d'autres livres.
J'ai hâte de commencer ce challenge, l'automne étant ma saison favorite de l'année.
Je vous souhaite à tous d'excellentes lectures.

Le meurtre était écrit de David Guidat

C'est avec plaisir que je reviens aujourd'hui pour chroniquer Le meurtre était écrit de David Guidat.
C'est avec le site Simplement que l'auteur m'a très gentiment proposé de lire son oeuvre.
Le livre sera disponible dès le 4 octobre.

Voici le résumé :

2016, en pleine primaire pour l'investiture à la maison blanche, le candidat favori, Douglas Barnes est assassiné dans sa villa de New York.

On découvre que le meurtre a été filmé et publié sur les réseaux sociaux. 
Le tueur fait lire à sa victime une lettre de rédemption et dessine avec son sang le symbole hashtag suivi d'un numéro.

Le premier d'une longue série ?

L'enquête est confiée au lieutenant Alexandre Greyson qui fera de nombreuses découvertes sur les pratiques sexuelles de Barnes mais aussi sur sa famille et ses collaborateurs. Il devra également faire face au passé qui le rattrape. 

Faux semblants, secret d'alcôve, trahisons et mensonges, une enquête dans le milieu politique entre le Capitole et la Maison Blanche.





Tout d'abord, j'ai lu ce livre dans sa précédente version, la version auto-éditée. J'avais adoré et David Guidat m'a proposé de lire la nouvelle version corrigée par sa nouvelle maison d'édition.
J'ai de nouveau beaucoup aimé, j'ai trouvé l'oeuvre plus travaillée.

Pour les fans de thrillers angoissants mêlant action, complots, manipulations et détails sanglants, vous serez comblé(e)s, âmes sensibles s'abstenir !

J'ai trouvé que ce livre coïncide parfaitement avec notre époque surtout ces deux dernières années...
C'est un roman qui tombe à pic et qui plaira aussi aux amateurs de complots politiques et de secrets d'état. 
On y parle aussi de l'influence des réseaux sociaux, des conséquences qu'ils engendrent dans une pareille situation.

J'ai bien accroché avec le personnage principal Alexandre Greyson. Il mène parfaitement l'enquête et on est emporté dans un mystère qui ne fait que grandir au fil des pages.
On se met à soupçonner tous les personnages même ceux qui dans l'évidence n'ont rien à voir avec les horreurs commises.
Aucun repos pour le lecteur, nous sommes de véritables pantins pour l'auteur.

C'est difficile de ne pas trop en dire, sachant qu'avec ce genre de thriller tellement palpitant, on se doit de ne pas spoiler pour ne pas gâcher cet effet suspens qui est très très intense.

J'ai pensé que ce roman ferait un excellent thriller au cinéma ou sous forme de série télévisée.
D'ailleurs, il m'a beaucoup fait pensé à la série Black Mirror.
Pourquoi pas un jour ?

La plume de David Guidat est très franche et directe. Il ne s'attarde pas, il va droit au but. Les descriptions sont courtes et les éléments s'enchaînent parfaitement. J'ai trouvé son écriture assez crue parfois et cela renforce le côté sombre de son livre.

Je recommande aux fans du genre.
Vous pouvez l'acheter ici.

Silhouettes de Laurent Hunziker

Bonsoir à tous, aujourd'hui je reviens avec une chronique de Silhouettes de Laurent Hunziker, j'ai déjà lu une de ses oeuvres il y a quelques temps, et j'avais beaucoup aimé ma lecture ainsi que le style de l'auteur. Vous pouvez retrouver ma chronique ici.
C'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé sa plume, à travers des nouvelles mêlant le réel et l'irréel, thèmes que j'apprécie beaucoup. Je remercie l'auteur ainsi que la plateforme Simplement.

Voici le résumé :

Silhouette : "Dessin qui représente un profil tracé autour de l'ombre d'un visage, d'un corps."

Certaines des histoires racontées sur ces pages sont tirées de faits réels. D'autres sont purement imaginaires, dictées par quelques rêves ou pensées vagabondes. Parfois encore, souvent, c'est mélangé : la réalité s'invite dans le rêve et inversement, dessinant ainsi ces silhouettes indistinctes aux ombres infidèles.

Onze petits récits un peu étranges, en souvenir de quelques silhouettes croisées.



Ce fut une lecture très agréable et rapide, tant par la fluidité que par le contenu.
La plume de Laurent Hunziker est très poétique, ses descriptions nous portent à travers la vision du personnage avec une grande facilité. Je dirais même que l'on a parfois l'impression de regarder un artiste peindre sa toile avec douceur, reliant chaque élément de manière très simple.

La plupart des nouvelles présentes dans Silhouettes, sont très émouvantes. Comme lors de ma lecture avec son roman En un rien de tant, j'ai pu découvrir une plume d'une grande sensibilité, j'ai retrouvé la personnalité de l'auteur et on sent bien que ses textes sont imprégnés par son vécu, sa personne.

De nombreux thèmes de la vie, du quotidien sont évoqués dans ce recueil.
La mort, l'amour et bien d'autres encore.

Ce sont des nouvelles assez courtes qui vous portent d'un point à un autre avec une vision très calme et sereine.

La nouvelle qui m'a le plus touchée est "Fastnacht".
La ville de Bâle organise comme tous les ans son carnaval : Fastnacht. Plusieurs thèmes y sont présents, entre défilés de totems, bougies etc, tous les sujets qu'ils soient politiques ou philosophiques peuvent y faire leur apparition. Jean Pierre et France se promènent dans les rues de Bâle lorsqu'ils rencontrent des gens masqués portant un grand personnage qui sans aucun doute représente la mort. Jean Pierre voit cela avec humour, mais ce n'est pas au goût de France... Je vous laisse découvrir la suite, qui est des plus étranges et fatalistes, une fin pleine d'émotion.

Toutes les nouvelles ont un attrait au destin, toutes nous montrent à quel point la destinée fait les choses et décide par le biais d'un simple détail (comme dans la nouvelle "Les Escarpins" par exemple) de changer la vie du ou des personnages à tout jamais.

Je recommande grandement cette lecture qui aide à s'évader du présent tout en faisant réfléchir.
Vous trouverez ce recueil ici.

Jane Eyre de Charlotte Brontë

Bonsoir à tous,
ce soir je viens vous parler d'un roman, d'un classique que je viens de terminer.
Un livre qui m'a subjugué.
Il s'agit de Jane Eyre de Charlotte Brontë.

Voici le résumé :

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant grâce à sa seule force de caractère et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour... Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succèdent mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.






 Jane, une femme si forte et tellement attachante.

J'ai adoré me plonger dans sa vie, lire à travers sa pensée, évoluer avec elle. Cette héroïne est exceptionnelle. Charlotte Brontë nous peint un personnage d'une force sans égal.
Sa plume est magnifique, le ton qu'elle emploie, la richesse de son vocabulaire, la connaissance qu'elle possède, tout était là pour me séduire.
J'adore les livres du 19ème siècle, l'ambiance qui émane de ces oeuvres est incomparable. L'Angleterre de cette époque, les paysages décrits, la mélancolie des personnages nous transportent dans le temps.

On avance avec Jane, de son enfance difficile jusqu'à devenir une femme.
C'est elle qui nous parle, c'est elle qui nous emmène au coeur de son existence, de ses souvenirs, c'est elle qui nous raconte son histoire.

Ses principes, ses valeurs, sa foi ne seront jamais ébranlés. Malgré la tentation, les circonstances qui parfois lui donneront envie d'agir d'une certaine manière, elle ne cédera jamais, elle ne trahira jamais sa voix intérieure, ses convictions.

C'est une femme déterminée, elle avance coûte que coûte malgré le chemin sinueux de la vie, et s'en sortira tant bien que mal toujours avec amour, bonté et sagesse.
Jane est typiquement le genre de personnage qui m'inspire, qui me fait réfléchir sur la vie, sur la condition de la femme à l'époque et aujourd'hui. C'est pour moi un grand exemple.

Je recommande ce classique intense et sublime à toutes celles et ceux qui ont parfois besoin de faire un peu plus confiance à l'intuition.

Ce livre est disponible ici.

Creuse la Mort de Paul Clément

Cette lecture... LE thriller qui a marqué mon mois de juillet.
Creuse la mort de Paul Clément est une réussite.
J'ai découvert ce livre grâce à Eliot et des livres, et dès que j'ai su le synopsis, je l'ai aussitôt acheté sur Amazon.

Voici le résumé :

"Que feriez-vous si chaque nuit une fosse était creusée dans votre jardin ? 
Vous la rebouchez ; une nouvelle vous y attend le lendemain. Vous interrogez les autorités ; nul ne vous répond.
C'est la situation à laquelle Frédéric, un banquier de province, est confronté lorsqu'il découvre un beau matin une mystérieuse fosse en plein milieu de sa pelouse. Décidé à en découvrir l'origine, il est loin de se douter de l'ampleur que les évènements vont bientôt prendre.
Et s'il creusaient sa propre tombe ? Celles de sa famille et de ses proches ?"



Tout d'abord nous suivons Frédéric, un banquier qui en a vraiment marre de sa routine, de son travail particulièrement. La seule chose qui l'enchante est de rentrer chez lui le soir, retrouver sa femme et sa fille et de penser à autre chose qu'à ses collègues et son patron.
C'est alors qu'un matin il découvrira une fosse dans son jardin. Et c'est là que sa vie va basculer.

Il y pensera toute la journée, se posera des milliers de questions, contrairement à ses proches qui sont plutôt "passifs" concernant ces étranges fosses.

Chaque soir, chaque nuit, il essayera de surprendre, d'attraper ceux qui creusent inlassablement ces fosses dans toute la région. (Car oui il n'est pas le seul à retrouver ces trous sur sa pelouse).
L'histoire prend un véritable tournant lorsque qu'une famille est retrouvée enterrée dans les fosses de leur jardin.

Je dois dire que je ne m'attendais pas du tout au tournant de l'intrigue, au verdict.
J'ai été bluffée, surprise, et j'ai tellement stressé pour les protagonistes que je n'ai rien vu venir.
Il y a des scènes parfois violentes voir gores, de vrais cauchemars relatés.
Paul Clément nous fait vivre chaque émotion de Frédéric, chaque sentiment, sa peur intense, son inquiétude d'être pris pour un fou... On est complètement dans la peau du personnage.
J'ai trouvé sa femme trop passive concernant la situation. J'ai même parfois eu l'impression qu'elle ne s'inquiétait pas tant que ça.

L'auteur arrive à nous faire vivre l'horreur, l'angoisse extrème, et c'est ce qui fait que c'est un thriller ultra réussi.

Je recommande ce roman à tous ceux qui cherchent une lecture captivante, liant horreur, mystère et suspense.

Vous pouvez trouver ce livre sur ce lien.

Féelynides - attraction de Cathy Dujardin

Me revoilà pour vous parler d'un livre que je viens tout juste de terminer.
Je remercie les éditions Imagine un livre une histoire de m'avoir donné l'opportunité de découvrir ce roman. Féelynides - attraction de Cathy Dujardin est un livre dont le monde fantastique se mêle à notre monde actuel.

Voici le résumé :

Aidan doit quitter les USA où il a grandit pour suivre sa mère en Irlande, et y intégrer la prestigieuse Université de Cork pour un nouveau départ.

Dans cette nouvelle vie, Aidan nous entraîne avec lui dans un monde où les cauchemars et la réalité, côtoient les mythes et les légendes.

Découvrez un univers où l'amitié, les secrets, les meurtres et les rebondissements se mêlent dans une incroyable épopée sur fond de brumes celtiques...

Rien ne sera plus jamais pareil.




Lorsque j'ai lu le résumé et que j'ai vu que l'intrigue se passait en Irlande, je n'ai pas hésité une seule seconde.
L'Irlande me fascine depuis tellement longtemps, ses paysages, ses légendes...
Et avec cette lecture j'ai été servie.

On suit dans cette histoire Aidan, un jeune homme ambitieux mais qui n'a pas la chance d'obtenir sa bourse, il voit donc son plan d'étude modifié car sa mère obtient un poste en Irlande.

C'est là que l'intrigue commence, si vous cherchez un livre du genre Fantastique, riche en rebondissements, en mystères et créatures étranges, avec cette ambiance Irlandaise, n'hésitez vraiment plus.

J'ai trouvé le protagoniste très terre à terre, c'est un jeune homme qui va découvrir au fur et à mesure un monde plus qu'étrange qui l'entoure et il saura y faire face sereinement.

Toutes ces créatures magiques forment un univers tellement dense que je ne me suis pas ennuyée. J'ai été portée par l'histoire jusqu'à la dernière page. Le décor, les personnages sont très bien représentés.

J'ai aimé la plume de l'auteur, Cathy Dujardin a un vocabulaire très riche et son écriture se marie parfaitement avec ce genre de livre.

Je recommande sans hésitation.

Voici le lien où vous le procurer.

ALIENOR, l'origine de toutes les haines d'Aurélien Grall

Voici une lecture qu'Aurélien Grall m'a très gentiment proposé via le site Simplement.
Je suis ravie de vous présenter ALIENOR, l'origine de toutes les haines, un thriller mêlant action, espionnage et politique que j'ai a-d-o-r-é.

Voici le résumé :

Alexia est encore une petite fille lorsque des inconnus l'arrachent à sa famille pour la conduire dans une école privée, l'Académie Aliénor d'Aquitaine.

Le pensionnat d'élite est censé lui promettre le plus brillant des avenirs, bien loin de la misère qui l'a vue naître.

Mais les choses ne se passent pas comme prévu et la petite prend progressivement conscience, en compagnie de ses deux amies Jade et Clarisse, qu'elles sont promises à de beaucoup plus sombres desseins...




C'est typiquement le genre de roman que vous ne pouvez pas lâcher du début à la fin tant le suspense, l'intrigue et le sort funeste des personnages est intense.

J'ai beaucoup accroché avec les trois petites filles Alexia, Jade et Clarisse. On suit dans la première grande partie l'éducation de ces jeunes filles dans l'Académie Aliénor d'Aquitaine, ce pensionnat tellement sévère et tellement mystérieux qu'on se demande plus d'une fois si elles vont s'en sortir vivantes.

Elles sont programmées à devenir des femmes "élites", des femmes destructrices, et c'est dans la deuxième grande partie que l'on va suivre ces petites filles devenues adultes.

Leur gouvernante, Mademoiselle Haendel leur mène la vie dure et les pousse à bout avec des énigmes, des épreuves difficiles et des punitions atroces et parfois bien humiliantes. L'évolution des personnages est stupéfiante et très bien menée. Lorsqu'elles deviennent des femmes, le suspense est à son comble.

J'ai trouvé en tant que lectrice que l'immersion était totale et Aurélien Grall nous plonge avec sa plume dans cet univers sombre et machiavélique.
Les descriptions sont réussies, et l'intrigue bien développée.

C'est exactement le type de livre que j'aimerais voir adapté au cinéma par exemple.
Pourquoi pas un jour ?

En attendant, lisez-le vous ne regretterez pas.
Voici le lien où se le procurer.

Le club des indés prépare une succulente surprise pour le 1er décembre, et Aurélien Grall en fera parti ;) si vous aimez cette lecture et/ou que vous aimez les gourmandises de Noël, rendez-vous sur son profil twitter ! )